En fonction du domaine d’application et des différentes avancées de la recherche, l’imagerie visible s’est étendue à d’autres domaines spectraux / longueurs d’onde, avec l’apparition de nouveaux types de capteurs : InGaAs, InSb, MCT, microbolomètre…

Dans ce cadre, PHOT’innov collabore avec plusieurs partenaires afin de proposer des caméras infrarouges, visibles refroidies (EMCCD), et UV mais également des solutions d’imagerie couplées à des solutions de spectrométrie (caméras multispectrales et hyperspectrales)

Il ne faut pas confondre caméra infrarouge et caméra thermique qui n’ont pas le même champ d’application. En effet, les deux types de caméra fonctionnent sur le même principe, soit l’enregistrement des rayonnements infrarouges émis par les corps et les objets. Cependant, une caméra infrarouge est sensible aux ondes émises avec des longueurs d’onde de l’ordre du micron (10-6), tandis qu’une caméra thermique est sensible aux ondes émises avec des longueurs d’onde de l’ordre de la dizaine de microns (10-5). Ces dernières ondes (10-5), parfois appelées ondes de chaleur, sont directement liées à la température du corps ou de l’objet qui les produit

Caméras de Thermographie Refroidie : Dans les bandes infrarouges MWIR et LWIR (thermique), le signal infrarouge vient majoritairement de l’émission propre des objets. Il est donc directement lié à leur température, ce qui permet de faire de la thermographie infrarouge. Les capteurs généralement utilisés dans la bande MWIR (InSb ou MCT) sont refroidis par moteur Stirling et présentent de très bonnes sensibilités.

Caméras de thermographie IR refroidie pour vos applications d’imagerie entre 1 et 6um – Détecteurs InSb-MCT