PHOT’Innov-L’interet d’une caméra EMCCD en fluorescence et bioluminescence

Bioluminescence-comptage-de-photons

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

PHOT’Innov et son partenaire Nüvü Camēras propose des caméras EMCCD innovantes qui permettent de dépasser les frontières actuelles de la recherche en produisant des images de haute qualité dans une variété d’applications biomédicales, que ce soit en imagerie par fluorescence et par bioluminescence, en spectroscopie et en imagerie de super-résolution ainsi que dans des applications cliniques et dans bien d’autres domaines encore.

Les réactifs bioluminescents sont fréquemment employés en diagnostic biologique afin d’évaluer et quantifier la concentration de certaines molécules d’intérêt. L’exemple par excellence est la détection d’adénosine triphosphate (ATP) dans le cadre de tests de biocompatibilité et de cytotoxicité; la combinaison de luciférine et de luciférase devient luminescente en présence d’ATP. Si les concentrations d’ATP en jeu sont inférieures à celles des réactifs, le signal produit par la bioluminescence est linéairement dépendant de la quantité d’ATP. Ainsi, on peut générer des courbes de calibration pour quantifier précisément les concentrations d’ATP contenues dans les prélèvements biologiques.

Typiquement limité à l’échelle picomolaire

Les méthodes de détection courantes limitent l’évaluation quantitative des concentrations d’ATP à l’échelle de la picomole. En effet, les caméras disponibles sur le marché n’atteignent pas la sensibilité requise afin d’observer des concentrations de luciférine + luciférase encore plus faibles.

Comptage de photons pour atteindre l’échelle femtomolaire

Nüvü™ propose une gamme de caméras qui ouvrent la porte à une meilleure détection de l’ATP grâce à leur contrôleur novateur ainsi qu’à une encapsulation diminuant significativement le plancher de bruit de l’appareil. Nüvü Camēras offre également l’option du comptage de photons, repoussant la limite de détection de l’ATP d’un facteur 1000, passant d’une concentration de l’ordre de la picomole à la femtomole.

Démonstration : Détection de femtomoles d’ATP

Les images ci-dessous sont celles de microplaquettes contenant des solutions de diverses concentrations d’ATP, de 5 à 156 femtomoles, et étudiées en triplicata. Chaque image a été acquise à l’aide de la caméra EM N2 1024 de Nüvü™.

Nos catégories de produits qui pourraient vous intéresser

Autres Articles de cette catégorie

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Recevez les dernières actualités & offres spéciales